Réalisations récentes

mars 2015

Réfection du plafond lambrissé d'une véranda demi lune 

Janvier 2015

Armoire chinoise laquée framboise  

 Depuis novembre 2013

Restauration des boiseries de l'avant choeur de l'église St Jean Baptiste à Arcangues

retable Arcangues  

 

Automne 2013

Restauration du retable baroque de l'église de St Etienne de Baïgorry

 Après 10 mois de travail , le retable retrouve une jeunesse et un éclat insoupçonné.

Là encore le démontage des panneaux nous révéla des peintures plus anciennes

tête d'ange XIXè

blason d'Etchauz  Blason de la famille d'Etchauz

fresque moine  Homme d'église ou saint ? Qui est -il?

 retable de l'église de St Etienne de Ba¨gorry

  

Juillet 2012

Manka (buffet basque)

Dernière née dans nos ateliers, ce Manka ou buffet basque trône dorénavant sans complexe dans un appartement parisien!
L'utilisation de vieux bois , le rabotage manuel et la patine à la cire lui confère l'indémodable charme des meubles anciens.

Patine à la cire de la Manka

 

Printemps 2011

Fabrication d'une bibliothèque sur mesure en chêne proportionnée selon le  nombre d'or (Phi)

Conception, fabrication et pose d'une bibliothèque sur mesure en chêne.

Une longue coopération avec le client aboutit à la réalisation de cette bibliothèque exceptionnelle

 

Travaux 2010 (suivi et filmé par l'Emission Des Racines et des Ailes)

Chapelle St Nicolas d'Haranbeltz

 

Durant deux ans notre atelier a participé à la restauration de la chapelle St Nicolas d'Haranbeltz, situé à Ostabat ,au croisement des voies de St Jacques de Compostelle.

Nous avons, dans un premier temps restauré l'ensemble des menuiseries : portes, fenêtres, escaliers, voutes, plafonds et planchers; puis jusqu'en décembre 2010 le mobilier composé des retables , des lambris , des statues, confessionnal etc.
Lors de ces travaux , deux surprises nous attendaient:
La découverte d'une fresque du XVII dissimulée derrière le tableau de St Nicolas du retable majeur , déposé pour consolidation.
Ainsi que celle d'un "trésor" composé d'une cinquantaine de pièces de monnaie de cuivre "double tournoi" également de la moitié du XVIIè siècle. Celles-ci étaient cachées sous les gravats, à l'intérieur de l'ancienne réserve eucharistique.